Ecrivains-en-herbe


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Robinson de Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paskal Carlier
Langue pendue
avatar

Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 54
Localisation : Montargis
Emploi : saltimbanque
Loisirs : lecture, musique,la Bretagne et TRI YANN
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Les Robinson de Bretagne   Dim 6 Déc 2009 - 11:34

Pour me faire pardonner ma trop longue abscence, je vous offre une de mes dernières nouvelles, qui pour une fois est comique, et que je vais bientôt adapter pour en faire un conte pour enfant.

Les Robinson de Bretagne
– Paskal ! C’est l’heure, réveille-toi, on va y aller.
La personne qui m’appelle ainsi de bon matin est mon oncle Francis. J’ai 6 ans, il en a 12. Nous sommes en vacances avec mes parents et ma sœur à Carantec en Bretagne. Depuis que nous sommes arrivés, nous avons remarqué à un bon kilomètre de la plage une « île déserte », notre rêve est d’aller l’explorer, y découvrir des animaux sauvages, peut-être même une tribu inconnue. Alors, depuis quelques jours, nous préparons notre projet qui sera de prendre mon bateau pneumatique et de ramer jusqu'à cette île fantastique, comme deux explorateurs, des Christophe Colomb des temps modernes.
– Habille-toi et sors de la tente sans faire de bruit, il ne faut pas réveiller tonton et tata car sinon ils vont nous empêcher de partir.
C’est certain, mes parents ne nous laisseraient pas partir pour une telle expédition ! Alors, sans faire aucun bruit ni une, ni deux, je m’empresse de m’habiller, je remplis mon sac à dos de paquets de gâteaux, d’une bouteille de soda et de quelques beaux coquillages que nous apporterons en cadeau à la tribu de sauvages que nous sommes certains de rencontrer.
Nous sortons de la tente sans faire de bruit, nous emparons du bateau pneumatique, des rames et nous voilà partis vers l’aventure de notre vie…
Arrivés sur la plage, le jour est déjà levé mais il y a peu de monde pour nous voir partir. Au large, notre île merveilleuse nous tend les bras, le rêve va enfin se réaliser et nous sommes super excités.
Notre embarcation mise à l’eau, nous grimpons dessus et mon oncle prend les rames. Le bateau n’avance pas bien vite, il nous faudra sans doute un peu plus de temps que prévu. Nous nous relayons dans l’effort. L’île approche…
L’île est entourée de rochers, la manœuvre n’est pas facile, il ne faudrait pas que nous nous écrasions sur une de ces roches car ni mon oncle, ni moi ne savons nager. Nous commençons à avoir un peu peur mais ni lui ni moi ne disons rien, On est des hommes tout de même et des explorateurs en plus…
Plus que quelques mètres pour toucher la berge. Mon oncle donne encore quelques coups de rames, quand soudain une petite vague nous précipite vers un rocher et la « pchiiiiiiiiiii ! » le bateau commence à se dégonfler.
J’ai peur ! Mon oncle bien que pas plus rassuré que moi, commence à réfléchir…
– Bon ! Je sais ce que nous allons faire ! J’ai lu Robinson Crusoé et tout est expliqué dedans. Il faut tout d’abord que nous explorions l’île. Ensuite, nous allons nous construire un abri. Pour manger, nous commencerons par les provisions que tu as apportées et ensuite nous nous construirons des cannes à pêche et nous essayerons de construire un radeau.
– Mais nous allons rester combien de temps ?
– Tout dépend si Tonton et Tata font des recherches. Nous resterons quelques jours ou quelques années.
Je ne dis rien mais j’ai très peur et envie de pleurer. Je n’ai pas du tout envie de rester sur cette île hostile au bout du monde. Je veux revoir mes parents et ma sœur…
Nous nous emparons des rames pour nous défendre en cas d’attaque de bêtes sauvages et partons à la découverte de l’île. Elle est immense (au moins 50 mètres sur 20) ! Il n’y a pas âme qui vive, aucune tribu sauvage. Hormis quelques crabes, nous n’avons pas vu non plus de bêtes féroces. La jungle se compose de deux ou trois arbustes…
– Tu vois Paskal, il n’y a rien à craindre, personne ne nous fera de mal. Bon, prenons quelques branches pour nous faire un abri, elles nous serviront ensuite pour fabriquer le radeau…
De retour à notre point de départ, nous fabriquons une sorte de tepee avec trois branches et nous la recouvrons avec le bateau pneumatique. Nous pouvons maintenant nous protéger contre la pluie.
Au bout de quelques temps, la faim commence à se faire sentir. Nous mangeons quelques gâteaux secs et buvons chacun une gorgée de soda. Il nous faut économiser nos provisions car nous ne savons pas pour combien de temps nous sommes là.
Au loin, nous apercevons la plage, elle commence à s’animer. Nous faisons de grands gestes mais personne ne nous répond. A un moment, il nous semble qu’un petit garçon nous voit, il répond à nos grands gestes en en faisant aussi, mais s’en retourne vers ses parents sans les prévenir. Nous sommes désespérés…
Les jours, les mois, les années, enfin … les minutes passent ainsi. Nous savons que pour nous en sortir nous devrons nous débrouiller par nous même. Avec toutes ces émotions, la fatigue commence à se faire sentir. Mon oncle me propose de nous reposer un peu avant de commencer la construction du radeau. Nous nous installons dans le tepee et rabattons les pans du toit sur nous pour nous protéger du soleil qui est très violent dans ce coin reculé de la Bretagne. Nous nous endormons très rapidement.
– Francis, Francis ! J’ai entendu du bruit ! Y’a quelqu’un !
– Chut ! Ne fais pas trop de bruit, c’est sans doute un sauvage !
– J’ai peur !
– Oui, bien moi aussi, alors ne fais pas de bruit.
Les pas s’approchent… Nous sommes terrorisés. On touche à notre tepee… les pans s’écartent. Je fonds en larmes, je ne veux pas mourir ainsi dévoré par des cannibales, je veux mes parents !
Deux jambes immenses et toutes poilues apparaissent, c’est affreux ! Nous n’osons pas bouger.
– Paskal ! Francis ! Vous êtes là ?
Cette voix… Mais… je la reconnais… Un cri sourd sort de ma gorge :
– PAPA !
Oui c’est bien lui ! Mon père, mon héros, nous a retrouvés et bravant tous les dangers est venu nous sauver. Je sors de notre abri de fortune, prêt à lui sauter au cou.
– Vous faites quoi là ?! Ca fait une heure qu’on vous cherche pour déjeuner.
– Mais tonton, nous sommes venus pour explorer l’île
– Le bateau a crevé et nous ne pouvions plus revenir.
Mon père se met à rire et nous dit :
– Mais vous n’aviez qu’à revenir à pied, il y a à peine 50 cm d’eau.
Effectivement, c’est à pied que nous avons pu rejoindre la civilisation et c’est fiers de nous que nous avons pu raconter à nos amis de vacances, notre incroyable périple.
Nous avons donc fini nos vacances comme des stars sur le camping, mais n’avons jamais repris le bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Camille851
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 11778
Localisation : Vendée
Loisirs : Quelle question sur un site réservé à l'écriture et à la lecture !
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les Robinson de Bretagne   Dim 6 Déc 2009 - 12:33

Adorable ! Tous les enfants s'y reconnaîtont !
Revenir en haut Aller en bas
http://marlene.manuel.free.fr
Maddy
Plus que pipelette
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1821
Localisation : ORLEANS
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Les Robinson de Bretagne   Dim 6 Déc 2009 - 22:26

Bravo Pakal !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.madeleine.changeux-gilet.sitew.com
Corynn
Moulin à paroles
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10655
Age : 53
Localisation : Gascogne, Oléron & Bretagne
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Les Robinson de Bretagne   Lun 7 Déc 2009 - 10:08

J'A-DORE !!!! Que du bonheur !!! Merci beaucoup Pakal !

J'aime vraiment énormément !!!

Bravo à toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thymeur.fr
Paskal Carlier
Langue pendue
avatar

Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 54
Localisation : Montargis
Emploi : saltimbanque
Loisirs : lecture, musique,la Bretagne et TRI YANN
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Les Robinson de Bretagne   Lun 7 Déc 2009 - 11:00

merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Robinson de Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Robinson de Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les archives des ducs de Bretagne bientôt sur le net :Breizh Novopress.info
» Charia en Grande-Bretagne
» L'ouragan en Bretagne octobre 1987
» Annexion de l'Eure à la bretagne?
» Délocalisation vers la Bretagne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrivains-en-herbe :: Ecriture, pour déposer vos textes, donner et recevoir des conseils. :: Les textes des membres du forum :: Paskal Carlier-
Sauter vers: