Ecrivains-en-herbe


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CANICULE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paskal Carlier
Langue pendue
avatar

Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 53
Localisation : Montargis
Emploi : saltimbanque
Loisirs : lecture, musique,la Bretagne et TRI YANN
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: CANICULE   Mar 8 Avr 2008 - 8:05

un petit texte que j'ai écris dernièrement :

Canicule
Muguette Jacquin se sent bien seule, dans son grand appartement du 12ème arrondissement de Paris. Les quatre autres appartements du petit immeuble où elle habite sont vides, tous les autres locataires sont partis en vacances.Muguette, âgée de 83 ans, ne part plus en voyage, personne ne le lui propose et ses trois enfants bien que partant dans sa maison en Espagne, ne lui ont jamais proposé de venir avec eux. Elle les aime bien ses enfants et aussi ses six petits-enfants. Ils ont tous réussi leur vie et, ils ne manquent jamais de venir la voir une fois par an, le 2 janvier, pour venir chercher leurs étrennes. Oh, c’est vrai, Muguette aimerait bien, parfois, passer le Noël ou le Jour de l’An avec eux, mais ils préfèrent fêter cela en famille, alors Muguette ne leur en tient pas rigueur, ils ont leur vie, maintenant, et ne vont pas s’encombrer d’une vieille dame. Et puis, ils sont gentils, tout de même, ils lui envoient une carte postale de leurs vacances et une pour la fête des mères, cela tous les ans, les braves petits. En ce 10 août 2003, la chaleur est torride sur la capitale, bien que Muguette ait bien écouté toutes les recommandations qu’ils ont dit à la télé, de garder volets et fenêtres fermés, de boire souvent, il fait très chaud. Le thermomètre dans le salon avoisine les 35°C. Muguette est confortablement installée dans son fauteuil Voltaire et feuillette ses albums-photos, souvenirs de son mariage avec Raymond mort en 1995, souvenirs de vacances avec ses enfants, ainsi que les photos qu'elle fait de ses petits-enfants chaque deux janvier quand ils viennent la voir.
Muguette sent la soif qui arrive, sa bouteille est vide, alors elle se lève pour aller en chercher une pleine dans la cuisine, quand elle passe près de la table de la salle à manger, elle bute dans le pied et tombe lourdement. La vieille dame essaye de se relever mais n’y arrive pas, elle reste allongée ainsi sur le sol, pensant que quelqu’un va bien s’apercevoir que quelque chose cloche, ne serait-ce que la boulangère qui ne la verra pas demain matin. Alors Muguette ne prend pas peur et elle se met à attendre.
Les Duchemin rentrent de vacances le 16 août 2003. En pénétrant dans le hall de l’immeuble, ils sont attirés par une forte odeur de viande avariée. Ils montent à l’étage, l’odeur vient de l’appartement de Madame Jacquin, leur voisine d’en face. Ils sonnent, frappent à la porte mais personne ne répond, alors, ils se décident à appeler les pompiers.
Lorsque l’ambulance arrive, les hommes du feu enfoncent la porte de l’appartement. C’est une vision d’horreur qui s’offre à eux, le corps sans vie de Muguette Jacquin est sur le sol, à l’endroit même où elle est tombée quelques jours plus tôt. A cause de la chaleur, le corps est en putréfaction et des milliers de mouches y sont agglutinées. Les pompiers ne sont plus surpris, c’est leur huitième intervention de la sorte depuis le matin et, depuis quelques jours, ils ne font que cela : retrouver des corps sans vie de personnes âgées. Ils essayent de trouver une morgue dans un hôpital pour pouvoir emmener la dépouille. Chaque fois la réponse est la même, les morgues sont pleines, alors comme l’a autorisé le préfet, ils emmènent le corps dans les frigos de Rungis.
Une recherche est ensuite effectuée par la police pour essayer de joindre les enfants de la victime mais personne ne répond. Le médecin légiste ayant examiné le corps et ayant conclu à une mort causée par la soif après deux jours d’agonie, édite l’autorisation d’inhumer. C’est dans l’indifférence totale, et seule, que le corps de Muguette Jacquin est enterré dans un cimetière Parisien auprès de son mari.
Le 10 septembre 2003, les trois enfants de Muguette ayant été retrouvés, grâce à son notaire, se retrouvent en son étude pour écouter le testament de leur mère. Elle a fait un partage équitable de tous ses biens entre ses trois enfants. Ils ressortent tous avec une sommes rondelette après la vente des biens de leur mère et, gardent la jouissance pour eux trois de la maison en Espagne où ils pourront se retrouver chaque mois d’août.
En sortant de chez le notaire, chacun des enfants est d’accord pour se dire que, de toute façon, leur mère était bien vieille et qu’il fallait bien que cela arrive un jour. Mais, ils font tous la même promesse : C’est que, pour chaque Toussaint, ils feront livrer un bouquet de fleurs sur la tombe de leur maman...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CANICULE   Mar 8 Avr 2008 - 9:53

pakal, ton texte criant de vérité, est tellement encore d'actualité qu'il se passe de commentaires .... et si la canicule et tout ce qui en est ressorti a fait prendre conscience de certaines lacunes, il y a encore beaucoup à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Camille851
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 11579
Localisation : Vendée
Loisirs : Quelle question sur un site réservé à l'écriture et à la lecture !
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: CANICULE   Mar 8 Avr 2008 - 18:24

Je suis d'accord avec Claudy, il n'y a rien de plus à dire. C'est la solitude du quotidien dans toute son horreur et la façon dont tu as su le traduire fait froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
http://marlene.manuel.free.fr
marie chevalier
Moulin à paroles
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11883
Age : 74
Localisation : picardie profonde
Emploi : retraitée
Loisirs : tout!
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: CANICULE   Mar 8 Avr 2008 - 18:43

Super nouvelle qui est un cri plutot un récit d'un fait divers.

Ta vieille dame a de la chance, si je puis dire, les voisins ont senti quelque chose....

La mère de l'homme de la maison avec laquelle il n'avait plus aucun contact depuis ses 20 ans (donc je ne l'ai pas connue) est morte dans u n appartement rue de la Roquette au 4 ème étage. C'et son propriétaire qui l'a retrouvée car il venait s'inquiéter du non paiement du loyer ! l'heureux homme ! ça faisait deux mois qu'elle était morte chez elle ...... inutile de vous dire que nous avons fait un papier immédiat de renonciation à l'héritage et nous ne sommes occupés de rien, les pompes funèbres se sont chargés de tout.
Que dire d'un immeuble habité , d'une femme qui meure, et personne ne sent rien, personne ne s'inquiète? c'est la vie sans doute
Autre anecdote: une soeur de ma grand-mère et son mari se sont suicidés ensemble vers les 80 ans dans un logement où ils vivaient depuis 40 ans en plein Paris vers République.
C'est une de mes tantes venue leur rendre visite qui les a découverts au bout de 3 semaines......
Personne n'avait rien senti? et personne ne s'était inquiété que deux vieux dans leur immeuble ne soient plus visibles?
je ne juge pas
je m'étonne
j'ai vécu en logement et j'avais au 5ème étage des personnes agées. je ne restais pas deux jours sans frapper à leur porte : bonjour tout va bien? c'était suffisant ils n'ouvraient pas mais me répondaient
bref ...........
Revenir en haut Aller en bas
http://marieetsesecrits.eklablog.com/
Paskal Carlier
Langue pendue
avatar

Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 53
Localisation : Montargis
Emploi : saltimbanque
Loisirs : lecture, musique,la Bretagne et TRI YANN
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: CANICULE   Mar 8 Avr 2008 - 18:47

j'ai voulu écrire ce texte car j'ai moi même été choqué en voyant ces evênements dramatique; ma voisine à 75 ans et on se voit tous les jours même pour un simple bonjour.... mais nous vivons de plus en plus dans un monde individualiste... et comme tu dis, Bref....
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
Moulin à paroles
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11883
Age : 74
Localisation : picardie profonde
Emploi : retraitée
Loisirs : tout!
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: CANICULE   Mar 8 Avr 2008 - 18:53

OUi et tu as eu raison d'écrire cela
c'est malheureusement une partie de la vie qu'il ne faut pas occultée
bravo à toi
Revenir en haut Aller en bas
http://marieetsesecrits.eklablog.com/
Corynn
Moulin à paroles
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10282
Age : 53
Localisation : Gascogne, Oléron & Bretagne
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: CANICULE   Jeu 10 Avr 2008 - 8:48

2003 a eu ça de bon que maintenant, il paraît qu'on fait un peu plus attention à nos voisins. Je ne sais pas si ça va durer. 2003 a fait froid dans le dos, mais quid lorsqu'il sera oublié. Est-ce qu'il ne sera pas oublié également d'aller simplement dire "bonjour" à nos voisins âgés... ou pas d'ailleurs ?

Très beau texte Pakal. J'ai beaucoup aimé la fin, avec les 3 enfants qui repartent la conscience tranquille et le compte en banque chargé.

On en voit tellement des comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thymeur.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CANICULE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CANICULE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alerte à la canicule dans le Rhône et la Loire de vendredi à lundi
» Alerte à la canicule dans :le Rhône, la Drôme, l'Ardèche et le Vaucluse
» Canicule et fortes chaleurs : agir pour prévenir les risques
» Que faire en cas de canicule ?
» Alerte canicule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrivains-en-herbe :: Ecriture, pour déposer vos textes, donner et recevoir des conseils. :: Les textes des membres du forum :: Paskal Carlier-
Sauter vers: